system vario

vario cs/wh

Thermorégulateurs à eau à températures variables
jusqu’à 200 °C

Les thermorégulateurs intégrant une régulation variable des températures, également connus sous le nom de «thermorégulation variothermique » sont des thermorégulations d’outillage à températures variables existant depuis environ 40 ans mais dont l’utilisation ne s’est fortement développé qu’au cours des dernières années. Cela s’explique par les exigences de qualité croissante des clients (par ex. absence de lignes de soudures visibles, différences de brillance et autres défauts de surface) ainsi que par l’utilisation de matériaux plastiques dans de nouvelles applications.

 

Lors du choix d’un système de thermorégulation, il convient de veiller à ce que celuici soit exactement adapté à l’utilisation prévue, mais aussi justifié en termes de rentabilité, de fonctionnalité technique et de onsommation énergétique.

Pour toutes les applications
gwk possède le système de thermorégulation approprié qui assure un chauffage ou refroidissement rapide avec une faible consommation d’énergie. Les systèmes de la série vario cs/wh fonctionnent avec de l’eau jusqu’à 200°C. Le système a une structure modulaire et il consiste en principe de trois modules.


La fonctionnalité du chauffage de la paroi de l’outil à un haut niveau de température est assurée par un appareil de thermorégulation à eau chaude sous pression avec des températures maximales de refoulement allant jusqu’à 200°C.

 

Le fluide chaud en circulation est pompé dans les canaux de thermorégulation proches des cavités jusqu’à ce qu’un capteur de température signale que la température voulue de l’outil a été atteinte et autorise ainsi le procédé d’injection.

 

Le refroidissement de la paroi de l’outil est assuré par un appareil de thermorégulation équipé d’un échangeur thermique hautement efficace et fonctionnant avec une température de refoulement comparativement très basse. Ceci garantit une phase de refroidissement intense mais courte et adaptée aux exigences spécifiques du processus. Un signal de la machine lance la phase de refroidissement. Après écoulement du temps de refroidissement, l’outil s’ouvre et le procédé de chauffage pour le prochain cycle commence immédiatement.


Le passage de la phase de chauffage à la phase de refroidissement et vice versa est assuré par une unité de soupapes de commutation positionnée à proximité de l’outil. La haute consommation d’énergie mesurée sur les systèmes de thermorégulation conventionnels et nécessaire pour le chauffage et le refroidissement alternés du fluide caloporteur est ici considérablement réduite grâce à l’utilisation d’une unité de soupapes de commutation mise en place à proximité de l’outil. Un système de régulation hautement dynamique assure une commutation parfaitement précise.

RACCOURCIR LA DURÉE DU CYCLE
AMÉLIORER LA QUALITÉ DES PIÈCES
RÉDUIRE LE TAUX DE REJETS
AUGMENTER LA PRODUCTIVITÉ

integrat vario cs/wh

Ces objectifs sont appliqués dans les procédés suivants